Delirium, T2, Lauren Oliver

Coup de cœur

Image 

Auteur : Lauren Oliver

 

Titre : Pandemonium

 

Tome : 2

 

Série : Delirium

 

Editeur : Le Livre de Poche Jeunesse / Hachette Jeunesse (Black Moon)

 

Format : Poche

 

Pages : 375

 

Prix : 7.90 €

 

Catégories : Romance – Dystopie – Rébellion

 

Résumé : Lena a découvert avec Alex ce sentiment interdit qu’est l’amour. Ensemble ils se sont enfuis, déterminés à gagner la nature pour vivre leur passion. Mais seule Lena est parvenue à franchir la frontière. Sans savoir si Alex est encore vivant. Aujourd’hui Lena a rejoint la résistance. Elle se voit confier une mission qui pourrait bien lui coûter la vie. Mais une nouvelle rencontre vient remettre en question tous ses principes. Se battre pour avoir le droit d’aimer : cela a-t-il vraiment un sens ?

 

Mon avis : Ce tome est aussi bien que le premier, même s’il est complètement différent du premier. On retrouve l’action directement après la fin du premier tome. Lena arrive dans la nature, déboussolée, ne sachant pas où aller quand elle est recueillie par la chef d’un groupe d’Invalides. Cette dernière, Raven, l’aide à s’intégrer et la prend sous son aile. J’ai adoré le fait que Lauren Oliver alterne les chapitres « Avant » et « Après ». Et franchement, elle poussait ma limite à bout, parce que à chaque fin de chapitre, on avait envie de savoir ce qui se passait mais c’était l’autre partie. Argh, j’avais trop envie de sauter les chapitres pour lire direct la suite !Enfin bref passons. Dans ce tome, Lena change radicalement. Elle devient plus mature, plus forte et surtout beaucoup plus manipulatrice. Au début du livre, j’avais du mal du fait qu’on changeait constamment de tableau, mais au bout de quelques chapitres on prend bien la suite des choses. On rencontre plein de nouveaux personnages dans ce tome, en fait à vrai dire Lena est la seule que l’on connaît. Je n’ai pas trop accroché avec Raven, je ne savais jamais de quel côté elle était. Tanner, je l’ai adoré même s’il n’est quasiment pas présent, et j’aurais adoré une romance entre lui et Lena ! Maintenant, abordons le gros problème du livre : Julian. Julian, fils du Gouverneur, et qui, bien évidemment, tombe amoureux de Lena (et c’est réciproque). Pendant tout le temps qu’ils étaient ensemble, j’étais genre « Bas les pattes ! » parce que même si Lena semble avoir oublié Alex, pour moi Alex et Lena devaient êtres ensemble et c’est pas l’autrec qui devait prendre sa place.

C’est ce qui m’a le plus étonné dans le tome 2 : l’auteur a carrément passé sous silence l’ancienne vie de Lena, et donc par conséquent, Alex, alors que Lena était prête à mourir pour pouvoir vivre avec lui. Même si je sais pourquoi l’auteur a osé faire une telle chose, ça m’a quand même fait bizarre.

Le rythme du livre est soutenu et il y a de l’action tout le temps, aucun répit pour le lecteur ! Pendant l’épopée de Lena et Julian sous terre, j’ai beaucoup pensé au roman Enclave d’Ann Aguirre, vu que le début de ce dernier se passe sous terre aussi. Par contre, je me suis un peu ennuyée au tout début du roman, quand Lena est perdue dans la Nature, mais rien de grave.

Je tiens aussi à parler du changement radical entre le premier tome et le second. Dans le premier, l’histoire est surtout axée sur le Protocole et la découverte de l’amour par Lena et le deliria. Dans ce tome-ci, on en parle presque jamais, seulement à une ou deux reprise, ce qui m’a vraiment étonnée, parce que je n’ai pas retrouvé ce que j’avais tant affectionné dans le tome 1.

En résumé, j’ai adoré ce deuxième tome, aussi différent soit-il du premier. Lena devient forte, et j’ai beaucoup apprécié les autres personnages, même si je n’ai pas aimé la romance entre Lena et Julian qui ne m’a rien fait ressentir (et oui, Team Alex !).

 

Extrait Son visage apparaît sous un éclairage différent et, à présent, je perçois une douceur dans ses yeux, un flou qui transforme le feu dévorant dans mon corps en une chaleur constante et agréable, en un sentiment merveilleux. Au même instant, une minuscule voix, tout au fond de moi, s’élève : « Attention, danger ! », accompagnée d’un écho encore plus faible : « Alex, Alex, Alex… »

Alex me regardait ainsi.

 

Ma note : 5/5

Publicités

4 réflexions sur “Delirium, T2, Lauren Oliver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s